On va devoir rouler collectif

Gilles Durand

— 

Le prochain plan de déplacement urbain de Lille Métropole prévoit d'augmenter la circulation à vélo et en transports en commun.
Le prochain plan de déplacement urbain de Lille Métropole prévoit d'augmenter la circulation à vélo et en transports en commun. — M.Libert / 20 Minutes

Moins d'autos, davantage de vélos. La communauté urbaine de lille (LMCU) lance aujourd'hui une enquête publique (voir encadré) sur son futur plan de déplacements urbains jusqu'en 2020. Les grandes orientations sont tracées.

La course aux vélos. Si les Lillois sont de grands marcheurs (31 % des déplacements), ils utilisent peu le vélo (2 %). L'objectif est de multiplier par cinq la pratique. Dans l'avenir, LMCU compte réserver autant de places de stationnement pour le vélo que pour l'auto et équiper une station de métro ou de tram sur trois de stationnements pour vélos.
La chasse à la voiture. L'utilisation de l'auto, en revanche, devra passer de 56 à 35 %. Or, pour changer les modes de comportement, les études prouvent qu'il ne suffit pas d'améliorer l'offre de transport alternatif, il faut aussi des contraintes à la circulation et au stationnement. « Le prix de l'essence devrait suffire à pousser les gens à prendre les transports collectifs », espère Eric Quiquet, vice-président (Verts) des transports à LMCU. Autre solution préconisée : remettre en cause les places de parking obligatoires dans les nouvelles constructions d'immeubles.

L'évolution du métro. L'objectif avoué est de multiplier par deux l'utilisation des transports en commun pour passer de 10 à 20 %. Il est prévu de doubler la capacité de la ligne 1 du métro qui sera, par ailleurs prolongée vers le secteur d'Eurasanté, en lien avec un nouveau parc relais au sud de la métropole.

Enquête publique

Jusqu'au 17 novembre, les usagers sont invités à donner leur avis sur le plan de déplacement urbain, téléchargeable surwww.lillemetropole.fr. Le projet définitif sera présenté au conseil de communauté début 2011.