« 223 000 emplois sauvegardés ou créés »

Recueilli par Olivier aballain
— 
Patrick Devedjian arrive à la fin de sa mission de relance de l'activité économique.
Patrick Devedjian arrive à la fin de sa mission de relance de l'activité économique. — M. Libert / 20 Minutes

   En visite aujourd'hui dans la métropole lilloise, Patrick Devedjian évoque pour 20 Minutes le bilan de son ministère dans la région. 

   Votre mission de relance prend fin. Quel impact a-t-elle eu ici ?
  Au total, nous avons accompagné 150 opérations spécifiquement dans le Nord-Pas-de-Calais, ce qui représente 1,630 milliard d'euros engagés par l'Etat. Nous avons calculé que les chantiers accompagnés ont permis la création ou la sauvegarde de 223 000 emplois.
  Quelles sont les plus belles réussites, à votre avis ?
  Beaucoup de chantiers ont été menés dans le cadre du renouvellement urbain, avec 11 500 logements construits et 15 200 rénovés. La région a aussi très bien répondu au fonds de compensation de la TVA (remboursement anticipé de cette taxe pour les collectivités qui investissent). Et ce, quelle que soit la couleur politique des collectivités.
  Les relations entre l'Etat et les élus nordistes ne sont pourtant pas 

   au beau fixe...
  Oui, mais là, j'avais quand même le beau rôle, puisque j'apportais de l'argent ! Justement, je pense que la relance a fortifié le lien entre l'Etat et les élus locaux.
  Peut-on craindre un trou d'air
  avec l'arrêt du dispositif ?
  Je ne dis pas qu'il n'y aura plus de défaillance d'entreprises, mais un certain nombre de dispositifs mis en place par la relance vont perdurer. Je pense notamment à la médiation du crédit, qui permet d'éviter la fermeture d'entreprises en manque de trésorerie.