Une carte touristique commune à Lille, Tournai et Courtrai

— 

La cathédrale de Tournai reste méconnue.
La cathédrale de Tournai reste méconnue. — M. Libert / 20 Minutes

L'Eurométropole, ce ne sera donc plus ce machin sans réalité concrète. Lille et ses voisines belges Tournai et Courtrai viennent de lancer la première carte touristique commune transfrontalière. Répertoriant plus d'une centaine de sites à visiter, le document est disponible des deux côtés de la frontière. Surtout, pour ce territoire de deux millions d'habitants, c'est le premier projet commun que l'on peut toucher du doigt.

Bientôt un site Web
« Cela reste encore bien modeste mais, au moins, voilà sur le papier les contours de cette Eurométropole que les citoyens ne connaissent pas très bien », explique Yves Degreef, échevin (adjoint) en charge du tourisme et de la culture à la mairie de Tournai. Et son collègue flamand Stef Vande ne s'en est pas caché : « A Kortrijk (Courtrai), il y en a vraiment peu qui connaissent les merveilles de Tournai, et je me mets dans le lot. »
L'Eurométropole peut-elle y remédier ? A Tournai, Patrick Counasse pense que oui. Gérant flamand d'un hôtel-restaurant cossu de Tournai, il estime que la ville wallonne « ne sait pas assez se vendre. C'est bien s'il y a un effet d'entraînement avec les autres ».
Pour le coup, Yves Degreef n'entend pas en rester là : pour janvier, il annonce un site Internet transformé en office de tourisme virtuel commun à toute l'Eurométropole.O.A.