Le groupe Keolis en passe d'être reconduit

Olivier Aballain & gilles Durand

— 

Le vélo en libre-service fait partie de l'appel d'offres lancé par LMCU pour 2011.
Le vélo en libre-service fait partie de l'appel d'offres lancé par LMCU pour 2011. — M.Libert / 20 Minutes

La communauté urbaine a tranché. Eric Quiquet, le vice-président (Verts) de LMCU (Lille métropole communauté urbaine), a appelé hier le PDG de Keolis, filiale transports urbains de la SNCF, pour lui apprendre la nouvelle : l'opérateur, qui exploite déjà depuis une quinzaine d'années le réseau de transports lillois via Transpole, a été choisi pour « mener les négociations finales » sur le service entre 2011 et 2017. Une décision prise « à l'unanimité » par la commission d'appel d'offres de LMCU et le comité exécutif, qui réunit les dix premiers vice-présidents de la communauté urbaine. « C'est une bonne nouvelle, même si nous les négociations se poursuivent, a indiqué une source à Keolis. L'enjeu était de combiner la crédibilité des années passées avec la créativité demandée. »

Veolia n'est pas définitivement écarté
L'offre de Veolia, qui était en concurrence, n'en est pas pour autant définitivement écartée. La décision finale sera soumise au conseil communautaire de la métropole lilloise le 5 novembre. La présidente Martine Aubry promet ce jour-là de dévoiler l'historique de la négociation. D'ici là, les discussions vont continuer avec Keolis. « Le principe reste le même, explique Eric Quiquet, vice-président (Verts) en charge des déplacements. On va garder le meilleur service au meilleur coût ». Pour l'instant, l'élu se montre prudent sur le dossier, Keolis et Veolia ayant l'habitude de s'attaquer mutuellement en justice à chaque appel d'offres perdu, comme ce fut le cas à Bordeaux.
Sans surprise, le contrat, qui couvre 2011-2017, inclura bien, selon nos informations, une offre de vélos en libre-service dans l'agglomération lilloise (voir ci-dessus)). « Lors de la réunion finale, beaucoup de questions des élus portaient sur ce point du contrat, qui n'était pourtant qu'optionnel », a indiqué une source bien informée. Keolis avait d'ailleurs conclu un partenariat dans ce sens avec Oxylane-Decathlon en décembre 2009, en s'appuyant notamment sur la marque B'Twin.

vélos

Le projet de Keolis prévoit une offre vélo qui combine le libre-service 24 h/24 à l'exemple de Rennes et de Bordeaux,la location courte durée, mais aussi la location longue durée, notamment pour les étudiants. Selon les premières estimations de LMCU, les besoins portaient sur 5 000 vélos en location, dont 2 000 à Lille, répartis sur 150 stations. La toute nouvelle usine B'Twin de Lille doit justement entrer en fonction le 19 novembre, pour une production annuelle estimée à 70 000 vélos.