Des élèves architectes se mobilisent

— 

Un camp délabré devant une école d'architecture, ça fait mauvais genre. Alors à Villeneuve-d'Ascq, certains étudiants se mobilisent pour que leur école s'investisse auprès des Roms qui squattent sur le terrain vague d'en face. Hier, ils étaient quatre volontaires pour aider la vingtaine de Roms à nettoyer leur lieu de vie, en vue de l'aménager. « Il n'est pas question de construire un village rom, mais d'utiliser nos travaux d'étude pour installer des structures décentes » insiste Yann Lafolie, élève architecte et instigateur du projet.

Menace d'évacuation

Or le campement demeure sous la menace d'une évacuation. La police municipale est même venue hier après-midi recenser le nombre de caravanes et d'occupants. « On a entendu parler d'une intervention de la police ce week-end », soupire Yann Lafolie. Le Crous, propriétaire d'une résidence adjacente, a effectivement saisi la préfecture pour des raisons d'hygiène.G. D.