les catiches ne font pas peur aux riverains

Gilles durand

— 

Vandalisée, une partie de la grille de protection est à terre.
Vandalisée, une partie de la grille de protection est à terre. — M.Libert / 20 Minutes

« C'est quoi une catiche ? » A Lille-Sud, aux abords des tours Vallès et Gide, le danger ne semble guère émouvoir les riverains. Au point de ne pas savoir pourquoi certaines zones alentour ont été clôturées. L'alerte a pourtant été lancée en mai, à la suite d'un projet de réaménagement de la ZAC Cannes-Arbrisseau. Les analyses du sous-sol avait révélé la présence de catiches, ces caves souterraines creusées à partir du XVIIe siècle. Les cinq cents habitants du quartier avaient alors été avertis du risque d'effondrement le 7 mai par LMH, propriétaire des lieux.

« Certains font même de la moto »
Le principe de précaution a fait long feu. Chaque soir, d'après un jeune riverain, l'une des zones interdites demeure un lieu de rendez-vous. « Certains font même de la moto », ajoute-t-il.
De fait, une partie du grillage de protection a, depuis longtemps, été cisaillée. « Cette situation pose un problème, convient-on chez LMH. La municipalité a décidé de prendre un arrêté pour interdire le lieu, mais si la grille est régulièrement vandalisée, on ne peut pas faire grand-chose ».
D'autant que les travaux de mise en sécurité ne sont pas près de commencer. Prévus pour le mois de juin, les résultats de l'expertise du sous-sol se font toujours attendre. « Dans les semaines qui viennent », promet la mairie de Lille qui gère le dossier en commun avec Loos. Les 1 000 m² concernés s'étendent en effet sur les deux communes. « Impossible de s'engager sur un calendrier précis, précise LMH. Tout dépendra des préconisations des experts et du coût des travaux. »
Seule bonne nouvelle, les tours ne courrent aucun risque. Les fondations avaient été construites en conséquence. Et jusqu'alors, aucune catiche ne s'est effondrée dans le secteur.