les douanes sont sur le pied de guerre

G.T.

— 

Ils vont rester dans l'ombre tout au long de la braderie. Les soixante-douze agents des douanes sont sur le qui-vive. L'année dernière, ils avaient saisi près de douze mille objets contrefaits, d'une valeur estimée à deux millions d'euros. Plus qu'en 2008, où les prises avaient représenté plus de dix mille contrefaçons. « En 2009, on avait fait carton plein car on avait changé nos méthodes de travail », confie Guy Jean-Baptiste, le directeur régional des douanes. Du coup, ne comptez pas sur lui pour dévoiler son dispositif : cette année encore, les brigades antifraudes misent sur la surprise. Les agents devraient circuler par binômes de deux, trois, ou peut-être plus. Mais ce week-end, ce sera surtout l'aboutissement d'un travail de longue haleine : les premiers contrôles routiers de fret ont commencé dès le mois de juin. Dans la ligne de mire des douaniers, des vêtements, des lunettes mais également des affiches, le produit contrefait surprise de l'an dernier.