La cheminée de fives fulmine

— 

Touche pas à ma cheminée d'usine. L'association des « Gens d'Hellemmes » a lancé samedi une pétition* sur internet pour s'opposer au projet de destruction de la cheminée d'usine du site Fives-Cail-Babcock. Le projet de réhabilitation du site de 16 ha semble en effet prévoir la démolition de l'ouvrage, qui culmine à 35 m pour un diamètre de quatre mètres à la base. Pour l'asso, « il s'agit de la deuxième plus haute de la métropole, témoignage du travail des milliers d'ouvriers qui se sont succédé sur ce lieu ». En 2007 et 2008, l'association Proscitec avait réalisé un recensement des 320 cheminées rescapées dans le Nord, avec le soutien du Conseil général. L'asso considère que ces ouvrages, dont un tiers a été démoli en trente ans, constituent le « symbole de l'industrie qui a profondément marqué la construction de notre identité régionale ». À Lille, le site Fives-Cail a accueilli jusqu'à 5 600 ouvriers à son apogée dans les années 1950. Pour l'instant, la pétition a récolté quelques dizaines de signatures.O.A.