Le Nord sur la route du Tour

Olivier Aballain

— 

Une étape entre Cambrai et Arras en 2004
Une étape entre Cambrai et Arras en 2004 — LAURENT REBOURS / AP / SIPA

Comme on se retrouve. Demain et après-demain, le sud de la région retrouvera avec ferveur les émotions du tour de France, six ans après son précédent passage. Le nord avait été effleuré avec un départ d'étape de Dunkerque en 2007. Cette fois le Tour passera deux jours sur place, avec 50 km de parcours, une arrivée à Arenberg et un départ d'étape de Cambrai. Trois cents policiers et gendarmes sont mobilisés sur le trajet, mais il vaut mieux savoir où l'on met les pieds.
Où il passe. Demain, les coureurs sont attendus à la frontière franco-belge au niveau de Rumegies au plus tôt à 16h30, au plus tard à 16h50. Ils attaqueront le premier secteur pavé français à Sars-et-Rosières un quart d'heure plus tard environ. L'arrivée est prévue à Arenberg entre 17h20 et 17h45. Le lendemain, mercredi, le départ sera donné de Cambrai à 14h00.

Les perturbations. Les routes empruntées par les cyclistes sont « neutralisées », selon les termes de la Préfecture, une heure avant le passage de la caravane publicitaire, qui elle même précède les coureurs d'une heure et demie environ. Le secteur de Wallers-Arenberg, lui, sera bouclé à partir de 13 heures. La circulation des trains, en revanche, ne sera pas perturbée car aucun train n'est prévu entre 15h30 et 17h30 sur les 2 passages à niveau traversés, à Landas et Hornaing.

Les animations. À Wallers-Arenberg, un parking de 5 500 places est prévu au sud de la ville, d'où partiront des navettes gratuites. À Cambrai, le passage du Tour coïncide avec le Festival Juventus, qui célèbre les jeunes talents de la musique classique. Le mardi 6 à 20 h il y aura donc un « concert du Tour de France » au théâtre de la ville. Et le lendemain avant le départ la police technique et scientifique tiendra un stand avec notamment un atelier de prise d'empreinte. Non-réservé aux coureurs...

Candidats

L'association « Bouvines 2014 », espère accueillir le Tour pour les huit cents ans de la victoire de Philippe-Auguste sur les troupes coalisées autour du souverain anglais Jean-Sans-Terre. L'asso propose un prologue à Bouvines.