la voie est libre pour Dupas-lebeda

— 

Retour à la case départ. Lundi prochain, le conseil général du Nord doit décider de redonner à la société d'autocars Dupas-Lebeda la délégation de service public du transport public routier dans le Cambrésis et le Douaisis. Le mois dernier, l'autocariste nordiste avait protesté contre l'attribution du marché à son concurrent Véolia. Le tribunal administratif, saisi de l'affaire, lui a donné raison début juin, estimant que la passation du marché avec Veolia n'était pas conforme au cahier des charges sur deux points. Le conseil général a renoncé à faire appel. « L'un des deux points est fondé », reconnaît Bernard Derosier, président (PS) du conseil général, qui aurait aimé reprendre l'examen des offres à zéro. Impossible car la société Dupas-Lededa refusait une reconduction partielle d'un an. Il fallait donc faire vite pour avoir un prestataire le 25 août, date du renouvellement de la délégation. « On croise les doigts pour que Véolia ne dépose pas un recours », lance Bernard Derosier. Il en coûtera 13,9 millions par an au lieu de 13,5 avec Véolia.