Cerner le diabète

— 

Douze nouveaux gènes prédisposant au diabète de type 2, la forme la plus répandue dans le monde, ont été identifiés, ce qui porte à 38 leur nombre au total. Cette étude, menée par le professeur lillois Philippe Froguel, a été publiée hier par la revue Nature Genetics. Elle va permettre de mieux établir le profil des personnes à risque, notamment chez les jeunes en surpoids (15 % de la population dans le Nord). « La génétique permet de mieux cibler les diabétiques et d'aller vers une médecine personnalisée », explique Philippe Froguel. Lille est très bien placée dans ce domaine de recherche.G. D.