Saint-André soigne son look

©2006 20 minutes

— 

« Cette entrée de ville, je l'ai rêvée

» Dans quatre mois, Olivier Henno, maire de Saint-André-lez-Lille (UDF) l'aura

Depuis hier, les travaux engagés rue de Lille au niveau du pont TGV, un axe essentiel d'entrée dans la ville, permettront d'installer un sens giratoire

Objectifs : casser la vitesse des automobilistes à l'entrée de la cité, desservir la future Zone d'activité commerciale qui verra le jour en 2007 à côté de cet axe et aménager une véritable entrée de ville

« Actuellement, on a un terrain en friche à cet endroit

Là, on aura un rond-point fleuri

C'est de la qualité urbaine », explique Olivier Henno

Mais malgré les réunions publiques engagées sur ce chantier, au coût de 700 000 euros supportés par le Conseil général et la Communauté urbaine de Lille à hauteur de 50 % chacun, certains riverains ont du mal à comprendre

« Je ne vois pas l'intérêt d'un rond-point car il n'y avait jamais de bouchons, rue de Lille

C'est jeter l'argent par les fenêtres », réagit Sylvain Marquent, riverain de la rue de Paris

« Le but n'est pas de fluidifier la circulation, même si les travaux y contribueront peut-être », précise Olivier Henno

Durant le chantier, les quatre voies à double sens seront rétrécies à une voie dans chaque sens, alors que les feux tricolores ne sont plus en service depuis hier

« J'espère qu'avec la suppression des feux, les conducteurs ne rouleront pas comme des dingues », s'inquiète Robin Vanoverschelve, responsable des travaux à la communauté urbaine de Lille

Fanny Bertrand