Grand Mix : Jean-Pierre Balduyck fait appel

© 20 minutes

— 

Coupable et abattu. Jean-Pierre Balduyck, maire de Tourcoing (PS), mis en examen depuis sept ans pour complicité d’atteinte à la liberté des marchés publics dans l’affaire du Grand Mix de Tourcoing, a été condamné vendredi par le tribunal correctionnel de Lille à 7 500 e d’amende. Tout comme Christian Odoux, son adjoint aux Affaires culturelles de l’époque, et Marc Tison, le premier directeur artistique du Grand Mix, dont la nomination est au coeur du litige. En 1998, après avoir été nommé pour étudier la faisabilité du projet de la salle de spectacles – avec l’accord du préfet de l’époque, Alain Orhel –, Marc Tison remporte l’appel d’offres pour lancer le Grand Mix. Un candidat malheureux porte plainte pour favoritisme. Selon ce dernier, la municipalité était dans le cadre d’une délégation de service public, et non d’un projet culturel comme le pensait la ville. Il devait donc appli-quer la procédure d’appels d’offres prévue dans une loi de 1993. Le tribunal a confirmé. Mais pour le maire, le débat va au-delà : « Je vais faire appel au nom des maires des 36 000 communes de France. Cette décision affirme que les maires peuvent être mis en cause même quand une procédure a été avalisée par un préfet. » F. B.