Le CPE : « Une chance »

©2006 20 minutes

— 

Loïc Leserre Conseiller municipal de Lille (UMP)

Hier, vous donniez une conférence aux Jeunes populaires de l'UMP sur le CPE

Pourquoi maintenant ? Il fallait montrer que la droite aussi se mobilise

Il y a une vraie angoisse de la jeunesse devant le travail

Nous devons leur répondre

Face à la forte mobilisation des organisations syndicales, parvenez-vous à « vendre » le CPE ? C'est une chance pour les jeunes

Le CPE ouvre des droits qui n'existaient pas, comme celui à la formation dès le premier mois

Mais les jeunes évoquent surtout la grande précarité du CPE

Que leur répondez-vous ? La première des précarités, c'est d'être au chômage

Ce contrat est une occasion pour eux de s'insérer dans le monde du travail

Et d'en finir avec le taux de chômage surélevé chez les moins de 26 ans

Recueilli par Vincent Vantighem