Le Biplan redécolle tranquillement

©2006 20 minutes

— 

Sept mois après avoir connu de graves turbulences financières, le Biplan a retrouvé sa vitesse de croisière

La salle de concerts lilloise fonctionne aujourd'hui sept jours sur sept contre un dimanche par mois auparavant

« On doit répondre à une demande de plus en plus importante », explique Rachid Khadda, membre de la direction

Avec un salarié en moins depuis septembre, et donc une exploitation moins coûteuse, la structure a gagné en sérénité

Les objectifs de Rachid Khadda sont simples : réduire la part d'autofinancement et développer celle des bailleurs de fonds publics

F B