20 Minutes : Actualités et infos en direct
RESILIATIONLa préfecture met fin au contrat entre le lycée musulman Averroès et l’Etat

Lille : La préfecture du Nord met fin au contrat entre le lycée musulman Averroès et l’Etat

RESILIATIONOuvert en 2003, le principal lycée musulman de France cessera d’être subventionné à compter de la rentrée 2024
Des élèves dans une classe du lycée Averroès, à Lille le 28 septembre 2023.
Des élèves dans une classe du lycée Averroès, à Lille le 28 septembre 2023. - Sameer Al-DOUMY / AFP
20 Minutes avec AFP

20 Minutes avec AFP

Le bras de fer se poursuit entre l’Etat et le lycée lillois Averroès. Le préfet du Nord a décidé de mettre fin au contrat liant ces deux parties, cessant ainsi de subventionner à partir de la rentrée 2024 le principal lycée musulman de France, vingt ans après sa création.

Cette décision fait suite à l’avis favorable d’une commission consultative présidée par le préfet, qui s’était penchée fin novembre à la fois sur le financement et le contenu du cours d’éthique musulmane.

La direction du lycée compte saisir la justice administrative

La décision de résilier le contrat a été prise jeudi, et un courrier envoyé au lycée vendredi, a indiqué la préfecture dimanche soir, sans vouloir détailler le contenu du courrier. Les responsables du lycée ont indiqué ne pas l’avoir encore reçu. Ils avaient fait savoir fin novembre qu’ils saisiraient la justice administrative si une résiliation du contrat était décidée.

Selon le Parisien qui révèle cette décision, le préfet pointe dans son courrier des irrégularités de gestion et des enseignements qualifiés de contraires aux valeurs de la République, notamment lors de cours d’éthique musulmane. Toujours selon le journal, une inspection du CDI a montré des absences de ressources sur certains thèmes comme l’homosexualité, et la prépondérance d’ouvrages religieux sur l’islam au détriment des autres religions.

L’établissement lillois de 400 élèves, ouvert en 2003 avec le soutien de l’ex-UOIF (devenu Musulmans de France), dans la foulée de l’interdiction du voile dans les lieux scolaires, était devenu en 2008 le premier lycée musulman de France à passer sous contrat. Depuis, il se classe régulièrement parmi les meilleurs de la région.

Des inspections pourtant favorables au lycée

Le lycée est en conflit depuis 2019 avec la Région des Hauts-de-France, qui refuse chaque année de verser la subvention prévue dans le cadre du contrat, reprochant à Averroès un don qatari de 950.000 euros en 2014. L’Education nationale avait par contre mené plusieurs inspections, sans trouver matière à remettre en cause le contrat d’association. L’inspection générale de l’Education nationale avait notamment estimé dans un rapport de 2020 que « rien » ne permet de penser « que les pratiques enseignantes (…) ne respectent pas les valeurs de la République ».

Averroès est l’un des deux seuls lycées musulmans sous contrat en France, avec le lycée Al-Kindi près de Lyon (174 élèves). Le groupe scolaire compte plus de 800 élèves, dont 400 sous contrat. En France, 1.700 élèves étaient scolarisés dans des écoles, des collèges et ces deux lycées musulmans sous contrat à la rentrée 2022, selon l’Education nationale.

Sujets liés