20 Minutes : Actualités et infos en direct
VIOLENCES envers les femmesCondamné pour avoir tabassé sa sœur jusqu'au sang avec une basket

Lille : Condamné à dix mois de prison pour avoir frappé sa sœur jusqu’au sang avec une basket

VIOLENCES envers les femmesLa police a retrouvé la jeune femme recroquevillée dans la salle de bains, recouverte de sang et visiblement dans un état second
Les blessures occasionnées par les coups reçus par son frère ont entraîné chez une jeune femme de 18 ans quatre jours d'incapacité totale de travail. (Illustration)
Les blessures occasionnées par les coups reçus par son frère ont entraîné chez une jeune femme de 18 ans quatre jours d'incapacité totale de travail. (Illustration) - RyanKing 999 / Canva
Pigiste Régions1

Pigiste Régions1

Un homme comparaissait devant le tribunal correctionnel de Lille ce 1er août, après avoir été arrêté par la police pour avoir frappé sa sœur. Tout serait parti d’une dispute entre la sœur du jeune homme et son père, cette dernière refusant de lui adresser la parole depuis plusieurs jours. Pour tenter d’apaiser les tensions, le frère aurait supplié sa sœur d’avoir une discussion avec son père.

La sœur aurait alors refusé. Furieux, le jeune homme l’aurait attrapée par le col avant de la frapper à plusieurs reprises avec sa basket. Selon nos confrères d’Actu Nord, lorsque la police est arrivée, la jeune femme âgée de 18 ans était recroquevillée dans la salle de bains, recouverte de sang et visiblement dans un état second.

Surveillance à domicile avec un bracelet électronique

A l’hôpital, les médecins constatent une plaie à la tête qui nécessite des points de suture à l’arcade. La jeune femme souffre également de douleurs dorsales et faciales. La totalité des blessures généreront quatre jours d’incapacité totale de travail (ITT).

Jugé en comparution immédiate, le jeune homme a été reconnu coupable des faits qui lui étaient reprochés et condamné à une peine de dix mois d’emprisonnement. Une peine que le tribunal a décidé d’aménager avec une surveillance à domicile avec un bracelet électronique. Il devra également faire l’objet d’un suivi psychologique et ne pourra pas se présenter au domicile familial.

Sujets liés