20 Minutes : Actualités et infos en direct
mauvaise blagueQue sait-on sur la fausse « alerte attentat » en gare de Lille-Europe ?

Pagaille, contrôles et Raid... Le point sur la fausse « alerte attentat » à la gare de Lille-Europe

mauvaise blaguePendant toute la matinée de mercredi, une importante opération de police s’est déroulée en gare de Lille-Europe après une « alerte attentat » qui s’est avérée fantaisiste
Une fausse alerte attentat a engendré la fermeture de la gare de Lille-Europe et la mobilisation d'un important dispositif policier.
Une fausse alerte attentat a engendré la fermeture de la gare de Lille-Europe et la mobilisation d'un important dispositif policier. - M.Libert / 20 Minutes / 20 Minutes
Mikaël Libert

Mikaël Libert

Ce mercredi, une très importante opération policière s’est déroulée dans le quartier des gares de Lille ; dont une partie a été bouclée par un périmètre de sécurité. La tension était à son comble en milieu de matinée alors que le mot « terroriste » circulait sur toutes les lèvres. Et si une « alerte attentat » a bien été reçue par les services de la SNCF, il s’est finalement avéré qu’il s’agissait d’un appel abusif d’un individu, lequel a été interpellé. Explications.

Que s’est-il passé ?

L’opération de police a été lancée peu avant 10 heures, occasionnant dans un premier temps la fermeture et l’évacuation des deux gares de Lille. La gare historique, Lille-Flandres, a été rapidement rouverte et toute l’attention s’est reportée sur la gare TGV de Lille-Europe. Un très large périmètre de sécurité a été mis en place, empêchant toute entrée et sortie de l’infrastructure. Les voyageurs devant transiter par Lille-Europe ont attendu derrière des rubalises gardées par des policiers et des militaires de la force Sentinelle. Selon la SNCF, certains trains pouvaient toujours traverser la gare Lille-Europe alors que ceux devant s’arrêter à Lille étaient déroutés vers Lille-Flandres.

L’accès à ce contenu a été bloqué afin de respecter votre choix de consentement

En cliquant sur« J’accepte », vous acceptez le dépôt de cookies par des services externes et aurez ainsi accès aux contenus de nos partenaires.

Plus d’informations sur la pagePolitique de gestion des cookies

Levée de doutes

« La SNCF a reçu une alerte attentat sur un numéro spécifique. Cela concernait un TGV qui effectuait le trajet Paris-Lille et était attendu en gare de Lille-Flandres à 9h48 », explique Sonia Hasni, sous-préfète du Nord. Une alerte prise très au sérieux, à tel point que le train a été détourné vers la gare Lille-Europe où l’attendaient d’importantes forces de police, notamment une équipe de démineurs et le Raid.

Le train indiqué par l’auteur de l’alerte a été passé au peigne fin par les services de police, aidés par les chiens de la brigade de déminage. Les voyageurs ont, par ailleurs, tous été contrôlés ainsi que leurs bagages. Une tâche longue et fastidieuse qui n’a rien donné.

L’accès à ce contenu a été bloqué afin de respecter votre choix de consentement

En cliquant sur« J’accepte », vous acceptez le dépôt de cookies par des services externes et aurez ainsi accès aux contenus de nos partenaires.

Plus d’informations sur la pagePolitique de gestion des cookies

Quel était son projet ?

Les investigations ont permis de déterminer que l’auteur de l’alerte se trouvait finalement dans un autre train que celui indiqué, qui devait arriver à Lille à 11h18. Ce sont les hommes du Raid qui ont interpellé cet homme ainsi qu’une femme, « probablement sa compagne », estime la sous-préfète. Tous deux ont été placés en garde à vue. « Ils n’ont opposé aucune résistance et rien de suspect n’a été trouvé en leur possession », ajoute-t-elle.

Toute l'actu de Lille, c'est par ici

A ce stade, on ignore les motivations qui ont poussé cet homme à lancer une alerte attentat et l’on ne sait pas non plus s’il était déjà connu de la police ou de la justice. Canular, peur de manquer son train… « L’enquête devrait aussi le déterminer, mais il devra répondre de ses actes », insiste la sous-préfète. Le dispositif a été levé en tout début d’après midi.

Sujets liés