Abstention universitaire

— 

Après les échauffourées, le camouflet. Les élections aux conseils d'administration et de la vie étudiante de l'université de Lille-III n'ont pas mobilisé les étudiants. Seuls 5 % des 18 000 inscrits se sont rendus aux urnes mercredi et jeudi. Comme d'habitude, c'est l'Unef, proche du PS, qui sort vainqueur du scrutin, en rassemblant la moitié des suffrages. La semaine précédent ces élections, l'administration avait tenté d'organiser un débat qu'elle avait dû finalement annuler. L'organisation étudiante Met (classée à droite) s'était vu refuser l'entrée de ce débat par une poignée d'étudiants.G. D.