La « dangerosité absolue » de trois immeubles du Vieux-Lille

Evacuation Martine Aubry dénonce l’état déplorable et l’irresponsabilité de propriétaires d’immeubles récemment évacués dans le quartier du Vieux-Lille

Mikaël Libert
Trois immeubles de la rue de la Monnaie, à Lille, ont été évacués après le constat de désordres majeurs.
Trois immeubles de la rue de la Monnaie, à Lille, ont été évacués après le constat de désordres majeurs. — M.Libert / 20 Minutes
  • Martine Aubry évoque le dossier « extrêmement préoccupant » de trois immeubles dans le Vieux-Lille.
  • Evacués fin novembre, ils présentent des « désordres majeurs » et un risque d’effondrement.
  • La maire de Lille dénonce l’attitude irresponsable des propriétaires qui n’ont pas effectué les travaux nécessaires.

L’effondrement mortel de deux immeubles, le 12 novembre dernier, à Lille, aura sans doute permis d’éviter d’autres drames. Dans la foulée de la catastrophe, les services municipaux et les pompiers ont été alertés à de nombreuses reprises par des habitants inquiets de l’état de leurs logements. Si, dans la majorité des cas, les constatations sur place n’ont relevé aucun danger imminent, une alerte concernant trois immeubles de la rue de la Monnaie a sans doute permis de sauver des vies.

« C’est un dossier extrêmement préoccupant qui mériterait, à mon sens, une enquête pour mise en danger de la vie d’autrui », tranche fermement la maire de Lille, Martine Aubry. L’élue évoque en des termes bien sentis le cas de trois immeubles évacués, fin novembre, rue de la Monnaie, une artère commerçante du Vieux-Lille. « Les experts ont relevé des désordres majeurs et leur rapport parle même d’une possibilité d’effondrement de la façade de l’un des bâtiments, au numéro 48 », poursuit la maire de Lille.


Des lacunes dans l’entretien des immeubles

Une situation d’une « dangerosité absolue » que la socialiste, sur la foi des rapports d’experts, attribue a de très grosses lacunes dans l’entretien des bâtiments de la part des propriétaires. Elle déplore aussi que, pour certains des propriétaires, la nécessité de travaux était connue depuis longtemps.

Le péril concernant ces trois immeubles est tellement imminent que les habitants des étages et les commerçants en rez-de-chaussée ne pourront déménager leurs stocks et récupérer des affaires qu’après la mise en sécurité des lieux. Pour éviter l’effondrement, les bâtiments seront ceinturés ensemble et étayés en sous-sol. S’ensuivront de lourds et longs travaux de rénovation.