Lille : Doute levé sur les menaces d’effondrement pour des immeubles du Vieux-Lille

PRéCAUTION Après l’effondrement mortel de deux immeubles, la ville de Lille vient de lever les doutes sur la stabilité de trois autres dans le Vieux-Lille

Gilles Durand
— 
La rue Lepelletier, fermée à la circulation, après une alerte sur l'état d'un bâtiment, à Lille.
La rue Lepelletier, fermée à la circulation, après une alerte sur l'état d'un bâtiment, à Lille. — G. Durand
  • Samedi, la ville de Lille procédait à l’évacuation de trois bâtiments dans le Vieux-Lille, à la suite d’une alerte donnée par des employés d’un restaurant.
  • Les expertises sont plutôt rassurantes, annonce la mairie de Lille, ce mardi, dans un communiqué.
  • Seul le restaurant L’Orange bleue reste fermé par précaution, mais quasiment tous les habitants évacués peuvent regagner leur logement.

Mise à jour mardi, à 18 h 30 : Après vérifications, L’ensemble des locataires, propriétaires et commerçants du 52 et 54 de la rue Esquermoise peuvent réintégrer les immeubles dès ce mardi soir, annonce la mairie dans un communiqué. « Si des travaux dans la cave du 52 sont nécessaires, pour autant l’immeuble ne présentait pas de difficultés particulières, assure la mairie. Un bureau de contrôle était déjà intervenu sur cet immeuble il y a quelques mois. »

Mise à jour, mardi, à 16 h 15 : A l’appel d’une locataire, les pompiers sont intervenus, ce mardi, vers midi, dans la rue Esquermoise, une artère proche de la rue Lepelletier, dans le Vieux-Lille, après le signalement de fissures dans un immeuble situé au n°52. Il héberge notamment le magasin Boulanger. Les investigations sont en cours sur une dizaine d’immeubles.

Plus de peur que de mal. Samedi, la ville de Lille procédait à l’évacuation de trois bâtiments dans le Vieux-Lille, à la suite d’une alerte donnée par des employés d’un restaurant. Les expertises sont plutôt rassurantes, annonce la mairie de Lille, ce mardi, dans un communiqué.

« Au 30 de la rue Lepelletier, le restaurant L’Orange bleue, d’où le signalement de fissures est parvenu, restera fermé le temps de la reprise nécessaire du mur et un échafaudage avec étaiement est nécessaire sur la façade », estime la mairie. La balle est désormais dans le camp du syndic de l’immeuble pour que les travaux soient faits et que les résidants à l’avant du bâtiment puissent réintégrer les logements.

Circulation automobile fermée

Au 28, un étaiement de confort du mur arrière est également nécessaire pour le magasin les Raffineurs, mais « il n’y a plus aucune raison de maintenir l’évacuation pour les habitants, qui vont pouvoir en toute sécurité regagner également leurs logements aujourd’hui », précise la mairie.

Quant aux voisins du 32, ils vont aussi pouvoir réinvestir leur appartement et la boutique Naoli pourra ouvrir de nouveau ses portes, ce mardi après-midi. Idem pour les commerces situés en face aux 23 et 25 rue Lepelletier et maintenus fermés par précaution. En revanche, la circulation automobile reste fermer jusqu’à nouvel ordre.



Chutes de torchis

Samedi, à la fin de leur service, des employés du restaurant L’Orange bleue, avaient constaté qu’une fissure importante sur un mur du bâtiment s’était agrandie durant les dernières vingt-quatre heures, avec des chutes de torchis. Les pompiers avaient procédé à l’évacuation des lieux.

Depuis l’effondrement de deux immeubles au centre-ville de Lille, le 12 novembre, les appels se multiplient au service communal d’hygiène et de santé pour signaler, notamment, des fissures sur des logements.