Arc recycle les jobs

Olivier Aballain

— 

Le bassin d'emploi de Saint-Omer fera peut-être figure d'exemple en matière de revitalisation économique. L'agence Saint-Omer Développement et Arc International ont annoncé conjointement vendredi l'implantation prochaine de 240 nouveaux emplois à Blaringhem, dans le cadre d'une convention de revitalisation du site Arc International, signée avec l'Etat en 2009. L'investissement de 26 millions d'euros sera porté par la société franco-anglaise Entyrecycle, spécialisée dans le recyclage de pneumatiques en matériaux à haute valeur ajoutée.

« Un travail collaboratif »
Les 240 emplois, créés sur trois ans à partir du mois de juin, seront bien évidemment ouverts aux ex-Arc International. « C'est plutôt positif, même si nous aurions préféré que les emplois restent chez Arc », a commenté Pierre Lambin, délégué syndical central Unsa. Depuis 2004, les effectifs chez Arc International sont passés de 12 000 à 7 000 salariés. Parallèlement, selon Guillaume de Fougières, le président du directoire de la multinationale, les efforts de revitalisation ont permis de subventionner « les projets de près de vingt entreprises sur la création de plus de 1 600 emplois ». Un « travail collaboratif » qui semble donc porter ses fruits. Saint-Omer Développement a été créée dès 1998 par la communauté d'agglo de Saint-Omer et la chambre de commerce et d'industrie, afin d'accompagner le développement du territoire. L'agence a axé son action de promotion vers l'international depuis plusieurs années en participant à de nombreux salons. Chez Entyrecycle, le début de production est prévu au premier semestre 2011.

Arc International

Le groupe basé à Arques emploie encore 12 000 personnes dans le monde, dont 8 000 en France. Il pourrait prochainement annoncer un nouveau plan social après avoir publié un déficit de 26 millions d'euros en 2009, qui suit deux ans de bénéfices.