la brasserie duyck joue les « Jenlainposteurs »

— 

Dix-sept salariés de la brasserie ont été piégés. Certaines caméras étaient cachées dans un pack de bière...
Dix-sept salariés de la brasserie ont été piégés. Certaines caméras étaient cachées dans un pack de bière... — DRDRDR

Des salariés piégés par leur patron. Pour une fois, c'est du cinéma. Histoire de célébrer humoristiquement le 1er avril, la brasserie Duyck de Jenlain diffuse à partir d'aujourd'hui* une dizaine de sketchs tournés en caméra cachée sur le site. Une idée du PDG, Raymond Duyck, qui n'en est pas à son coup d'essai. L'an dernier, à la même époque, il avait lancé sur le Web une série de petits sketchs baptisée Jenlaincroyable village, mettant en scène quelques-uns des 40 salariés de la brasserie du Valenciennois. « On souhaitait remettre ça après le succès de l'an dernier, avoue Raymond Duyck. On avait attiré 20 000 visiteurs sur le site, on espère faire encore mieux. »
L'opération permet aussi de contourner la loi Evin sur la publicité pour les boissons alcolisées. Efficace ? Le patron se montre évasif : « C'est vrai que les ventes ont bien progressé l'an dernier, mais de là à dire que c'est grâce à la série... De toutes façons, je préfère faire ça que de l'affichage. » Jenlain sait se faire mousser.Gilles Durand

scénario

Un voleur de pneus pris sur le fait, un livreur ukrainien qui ne trouve pas sa route, un audit truqué et un casting qui tourne au vinaigre... Le scénario des sketchs a été imaginé par les quatre acteurs régionaux complices de ce canular. « La seule consigne était de ne pas ridiculiser les salariés », raconte Lalouch, un des comédiens.