« à l'origine, Euralille a été dessiné avec sept tours »

— 

Jean-Louis Subileau
Directeur général de la SAEM Euralille.
Le débat sur une troisième tour

à Lille ne se terminera-t-il jamais ?
C'est normal ! C'est dans la logique des choses à Euralille. Il faut savoir qu'à l'origine, le projet pensé par Rem Koolhaas [l'urbaniste qui a conçu le plan d'ensemble du quartier] intégrait sept tours dans la partie centrale. Aujourd'hui, il y en a deux…
Pourquoi, alors, personne

ne s'est-il lancé ?
Il faut être patient. Nous sommes très ouverts, on souhaite avoir une troisième tour au-dessus de 100 m parce que c'est un élément important pour une ville comme Lille. Mais un débat a été lancé par Martine Aubry sur la densification d'Euralille, il faut attendre ce qui en sort.
Les élus sont-ils devenus plus frileux sur ce type de projets ?
Ce n'est pas simple. Même à Lyon, Gérard Collomb [le maire] est très prudent. Et puis évidemment il faut que l'investissement soit réalisable. Actuellement il n'y a vraiment aucun projet de lancé.Recueilli par O. A.