Les motards montentau créneau

— 

Après le coup de gueule, le coup de pouce. Mercredi, une réunion est organisée par la préfecture avec les représentants régionaux de la Fédération française des motards en colère (FFMC). Un rendez-vous obtenu juste avant la manifestation de samedi qui a vu environ 2 000 motards investir les rues de Lille. Ce sera l'occasion pour ces derniers de faire entendre leur voix autrement qu'à grands coups d'accélérateurs. « Visiblement, le préfet souhaite mettre en place une formation spécifique post-permis de conduire pour les deux-roues », souligne Olivier Turpin, porte-parole régional de la FFCM.
Principale crainte des motards : les accidents mortels. L'an dernier, les deux-roues avaient payé un lourd tribut aux routes du Nord avec 43 décès (17 de plus qu'en 2008). Cette année, aucun n'a encore été recensé. « Mais les conditions météorologiques sont moins bonnes que l'an dernier et n'incitent pas à prendre la moto », tempère Olivier Turpin.