Les salariés d'Arc sur la corde raide

— 

Arc International débraye. Ce n'est pas la première fois que les salariés se mettent en grève, mais c'est le mouvement le plus important qu'aient connu les anciennes cristalleries d'Arques. Hier matin, ils étaient environ 1 500 à manifester devant l'usine pour protester contre une réorganisation du service décoration et réclamer des augmentations de salaires.
« On comprend l'angoisse des salariés par rapport à l'avenir, souligne Dominique Bouquet, responsable RH Europe d'Arc International. Mais les réorganisations sont nécessaires pour restaurer la compétitivité car les résultats 2009 vont être mauvais. » Une restructuration qui devrait entraîner 74 suppressions de postes. Les syndicats parlent, eux, de 320. « C'est une menace qui pèse aussi sur le groupe, mais qui n'est pas en lien avec le service décoration », précise le responsable RH. Les 400 grévistes déclarés vont maintenir un mouvement de grève de deux heures par poste.G. D.