Démarré en décembre, le chantier finira en 2012

— 

Presque comme un terril. Le chantier du Louvre-Lens fait un clin d'œil à l'histoire minière de la ville. Depuis son ouverture, en décembre, une petite colline est née des travaux de terrassement  : c'est la terre qui a été prélevée à l'emplacement du futur hall, un gros carré de 70 m de côté. Profondeur du trou : de 6 à 7 m. Ici, toute la terre extraite du sol devra être réutilisée ultérieurement. Du coup, il faut bien la stocker quelque part… Prochaines étapes : la mise en place des grues et l'aménagement du parc. Les structures des bâtiments devraient émerger à l'automne. Le chantier est, pour l'instant, interdit au public, mais des visites devraient être possibles au printemps : un belvédère est en construction. Espérée en 2009, lorsque la ville de Lens a été choisie, la livraison est maintenant fixée à 2012.