Micmac aux 3 Suisses après l'annulation des élections

— 

Tout est à refaire. Vendredi, le tribunal d'instance de Roubaix a annulé les élections professionnelles des 3 Suisses, organisées en novembre. Une victoire pour les syndicats minoritaires SUD, CFTC et FO, qui contestaient le résultat du scrutin, où la CGT est arrivée majoritaire avec 5 représentants sur 6. « Pas de guerre des syndicats » pour autant, selon Myriam Derolet, déléguée syndicale SUD. Elle a simplement relevé des « anomalies » : « Il y avait plus d'enveloppes que de signatures sur la liste d'émargement ». De son côté, la CGT dément toute tricherie. « Cette carence profite à la direction », regrette Fatiha Bouzaoui, déléguée CGT, qui rappelle qu'un délai de quarante-cinq jours s'impose avant d'organiser de nouvelles élections. Elle ajoute : « Ça laisse du temps à la direction pour faire beaucoup de choses. » Il y a un an, un plan de 674 suppressions d'emplois avait été décidé par le groupe, suivi de 115 nouveaux départs volontaires annoncés en octobre dernier. W

H. F.