une remarque en trop

Olivier Aballain (avec AFP)

— 

Une querelle dérisoire aux conséquences dramatiques.

Deux marginaux ont été mis en examen samedi pour coups mortels en réunion et avec arme, après une altercation qui a causé la mort d'un père de famille, jeudi soir à Aulnoye-lez-Valenciennes. Placés en détention provisoire, les deux hommes, âgés de 34 et 39 ans, ont également été mis en examen pour violences volontaires au titre de l'agression du fils de la victime.

Selon les résultats de l'autopsie, le décès de la victime, âgée de 43 ans et père de deux enfants, est dû à une crise cardiaque déclenchée par un « coup relativement léger », porté vraisemblablement à main nue, au niveau du larynx. La victime souffrait d'une pathologie cardiaque. Ce coup, qui n'avait pas laissé de traces apparentes, a entraîné un « stress » chez la victime, déclenchant un arrêt cardio-respiratoire, selon le procureur de la République de Valenciennes, Vincent Lesclous. « S'il n'avait pas été cardiaque, il ne serait pas mort », a-t-il souligné. Jeudi soir, vers 20 h, les deux hommes mis en cause avaient renversé des poubelles sur leur passage, a expliqué le magistrat. Le père de famille a apostrophé les deux hommes après avoir remis en place une poubelle. Son intervention a déclenché une violente réaction des deux hommes. Ils ont alors chacun sorti un barreau de chaise, frappant dans un premier temps le fils de la victime, âgé de 19 ans. En se retournant, il a aperçu son père à terre. Celui-ci n'a pu être ranimé par les pompiers, arrivés rapidement sur les lieux. W