Craintes budgétaires du Pas-de-Calais

— 

Le conseil général du Pas-de-Calais lançait hier son débat d'orientation budgétaire pour 2010. « Avec la suppression de la taxe professionnelle, nous allons être pieds et poings liés à l'Etat », redoute Alain Fauquet, rapporteur (PS) du budget au conseil général du Pas-de-Calais. En effet, la situation financière du département n'est pas au mieux. « Il nous manque 170 millions de compensations financières, ajoute Alain Fauquet. Et le trou pourrait s'agrandir de 45 millions de manque à gagner concernant la taxe professionnelle ». Bref, le département va devoir réduire ses dépenses de 10 % dans le budget 2010 qui sera voté fin mars. « On va gratter à droite, à gauche, pour maintenir nos engagements politiques traditionnels », assure Alain Fauquet. Seule bonne nouvelle : le faible taux d'endettement permet un sursis. « Néanmoins, si on ne fait rien, on va dans le mur pour 2013 », prévient Alain Fauquet. A en croire le rapporteur, treize départements en France sont déjà en cessation de paiement. W

G. D.