Trois numéros de moins à l'Espace 31

Olivier Aballain

— 

Les enseignes Bershka, Pull& Bear et Grand Optical ont annoncé leur fermeture.
Les enseignes Bershka, Pull& Bear et Grand Optical ont annoncé leur fermeture. — E. DELPIERRE / 20 MINUTES

A priori, cela ressemble à une douche froide. Un peu plus de deux ans après son ouverture en fanfare rue de Béthune, l'Espace 31 s'apprête à faire face à trois défections : Pull & Bear et Bershka, enseignes du groupe espagnol Inditex (dont Zara est le navire amiral), et Grand Optical, en sous-sol. « Nous avons été déçus par la fréquentation, nettement en retrait par rapport à ce que nous attendions dans la rue la plus passante de Lille », a confié à 20 minutes Jean-Jacques Salaün, directeur général d'Inditex France, confirmant l'information annoncée par La Voix du Nord. Il précise que ce départ se fera sous les six mois.

Pour autant, personne ne cède à la panique, car, selon le cabinet de Martine Aubry, Marc Donghi (agence 3x3), qui commercialise l'Espace, a déjà de nombreuses enseignes « sur liste d'attente ». « C'est un espace très prisé, assure Jacques Mutez, l'adjoint lillois (PRG) chargé du commerce. Mais comme pour Euralille, il faudra un peu de temps et de turnover avant que les enseignes appropriées s'y installent. »

Le cas de Darty, qui a trouvé sa place malgré sa localisation au sous-sol, est souvent cité. « Ils sont près du parking Q-Park, qui doit encore monter en puissance et qui n'apportait pas grand chose à Grand Optical », estime Jacques Mutez. Chez Inditex aussi on reste confiant, d'autant que les vingt salariés seront reclassés dans les magasins de la région. « Ce n'est pas un problème d'enseignes, car nos marques surperforment le marché. On va chercher une autre localisation rue de Béthune », explique Jean-Jacques Salaün. Qui assure « adorer la clientèle lilloise, à la fois sympa et très sensible à la mode. » Sans rancune. W