Les crèches lilloises vont crescendo

Gilles Durand

— 

Lise Daleux, déléguée à la petite enfance.
Lise Daleux, déléguée à la petite enfance. — C. DHALLUIN / 20 MINUTES

De nouvelles crèches, certes, mais de qualité. C'est le message que Lise Daleux, adjointe (Verts) aux modes de garde à la ville de Lille, a souhaité faire passer samedi lors du conseil de crèche qui réunissait parents et salariés municipaux. Mais pour l'instant, c'est bien le manque de crèches qui pose problème. « En septembre, 300 demandes n'ont pu être satisfaites, avoue Lise Daleux. Auxquelles s'ajoutent 800 inscriptions prénatales. »

Deux raisons selon l'élue : la forte natalité à Lille et les refus, de plus en plus nombreux, d'accueillir les enfants de moins de trois ans à l'école. Dans l'urgence, une crèche de 25 places va ouvrir à Saint-Maurice-Pellevoisin avant la fin d'année. A l'horizon 2013, 210 places supplémentaires seront disponibles, réparties sur plusieurs quartiers. Mais l'ambition, aujourd'hui, reste l'amélioration des conditions d'accueil. « C'est une demande croissante des conseils de crèches, surtout concernant l'efficacité énergétique et la qualité de l'air », plaide Lise Daleux. Au programme : un plan de remplacement du mobilier et l'utilisation systématique de peinture bio pour la rénovation. Augmenter le nombre de repas bio fait aussi partie des mesures à prendre. « Cuisiner sur place pour seulement 500 repas quotidiens est un atout pour utiliser des produits bio », promet l'adjointe. W