Häagen- Dazs: tous les goûts sont à Arras

© 20 minutes

— 

Des rayons surgelés belges à ceux de Chine ou du Moyen- Orient, tous les pots de crème glacée Häagen- Dazs sont estampillés « made in France. » Et pour cause : depuis 1992, c’est l’usine du glacier américain à Arras qui approvisionne une trentaine de pays, hors Etats- Unis bien sûr. « C’est l’unique usine en Europe et un de nos principaux sites dans le monde : elle fonctionne à plein régime, insiste Hubert Dessaint, à la tête de Häagen- Dazs France chez General Mills, le groupe agroalimentaire propriétaire. On a bien une petite usine au Japon, mais elle ne peut assurer toute la production. » Parfois, des parfums fabriqués à Arras ne seront même pas goûtés sur place et partent directement en bateaux frigorifiés vers d’autres destinations. Impossible de trouver dans les bacs français la glace au thé vert, par exemple : c’est une exclusivité japonaise. « Nous essayons de développer des recettes spécifiques pour nous adapter aux goûts des différents marchés, explique Hubert Dessaint. Avec l’Année de la Chine en France, on s’est dit que le litchi serait un fruit attendu par les consommateurs et nous avons proposé la “ lychee cream & ginger”. » Si le troisième glacier du marché ne communique pas ses chiffres de production, il confie tout de même se faire livrer chaque jour deux camions citernes de lait frais. Une aubaine pour son fournisseur, la Prospérité fermière, coopérative qui regroupe 1 800 producteurs laitiers de la région. « L’implantation de l’usine a été une vraie chance pour la coopérative, souligne un observateur du secteur. Car la glace est un produit qui valorise la crème, de moins en moins utilisée avec la généralisation des produits allégés. » Caroline Dijkhuis