Mutualiser pour mieux s'afficher

Gilles Durand

— 

L'union fait la force. Un adage qu'une cinquantaine de magasins et d'associations engagés dans le commerce équitable vont tester à partir d'aujourd'hui, jour de lancement d'un site Internet* baptisé « Marché citoyen pro ». L'objectif : proposer un catalogue commun de toutes les offres et services pour séduire les collectivités territoriales et les comités d'entreprises. « C'est une nouvelle étape pour le développement de ce modèle économique social et solidaire », explique Acteurs pour une économie solidaire (Apes), coordonnateur du projet. Car si une partie du grand public s'est convertie à l'étiquette éthique, difficile d'en dire autant du monde professionnel. Les raisons ? Des tarifs élevés, avec des délais de livraison parfois longs et des petites quantités. Autant de contraintes qui supportent mal la concurrence des appels.

« C'est effectivement un frein, mais en travaillant ensemble, on gagnera en réactivité et en efficacité », estime Diana Malavielle, gérante d'Alter Mundi à Lille, un des magasins engagés dans ce projet collectif. Pour l'instant, le conseil régional, le conseil général du Nord, la ville de Lille, la communauté d'agglomérations de Béthune Artois Comm, la caisse des dépôts et le comité d'entreprise des Cheminots ont répondu à l'appel, mais les autres candidats ne se bousculent pas au portillon.

Le Nord-Pas-de-Calais est la première région à tenter cette expérience de site Internet mutualisé. Si elle est concluante, d'autres régions sont prêtes à emboîter le pas dès l'an prochain. W

* www.lemarchecitoyen.net.