Lille mise sur les recettes du casino

— 

Du beurre dans les épinards de la cantine. Le premier adjoint au maire de Lille, Pierre de Saintignon (PS), a confié hier qu'il comptait bien fermer le dossier de la grève dans la restauration scolaire... en s'aidant des bénéfices du casino. La redevance versée à la ville par l'établissement de jeux (15 % sur les recettes) s'élèvera en effet à 10 millions d'euros en 2010, contre 7 millions en 2009. Voilà qui ravit l'élu, lequel veut donner la priorité au « dialogue » pour répondre aux « préoccupations légitimes » du personnel gréviste.

Les salariés, mobilisés depuis dix jours par la CGT, dénoncent le manque de moyens alloués par la mairie à la mise en oeuvre de son projet périscolaire. Pierre de Saintignon entend y répondre « concrètement », après avoir souligné que le budget « éducation-jeunesse » augmenterait de 2 % en 2010. Les propositions devraient être formulées au plus tard d'ici à la semaine prochaine. Un seul restaurant, à Lille-Fives, n'a pas pu livrer ses repas, hier. W

O. A.