Pénurie de soignants pour la vaccination

Olivier Aballain

— 

Quand le plan de mobilisation contre la grippe A s'enrhume. La campagne de vaccination débute aujourd'hui dans la région, comme dans toute la France. Mais, dans le Nord comme dans le Pas-de-Calais, la mobilisation du personnel de santé se fait attendre. Le préfet du Pas-de-Calais a donc pris les devants la semaine dernière en réquisitionnant le personnel nécessaire « au fonctionnement des chaînes de vaccination ». Pour Pierre de Bousquet, il s'agit « de pallier l'insuffisante mobilisation constatée ».

Dans ce département, il faudrait dans l'idéal 74 médecins et 111 infirmiers en permanence pour les 37 centres de vaccination... Or, la semaine dernière, à peine plus d'une centaine de médecins au total s'étaient portés volontaires pour une ou plusieurs sessions de vaccination. Même souci dans le Nord, ou le préfet communique toutefois plus volontiers sur la manière douce : les médecins et infirmiers « en activité ou retraités » peuvent encore se faire connaître*. Pas certain qu'il soit entendu. Philippe Hazelle, président de la Confédération des syndicats médicaux, estime qu'il serait « plus judicieux de faire effectuer cette vaccination par les médecins généralistes au sein de leur cabinet ». W

* Appeler le 0811 000 659 ou écrire à pandemiegrippale@nord.pref.gouv.fr.