Les banques ne croient plus au textile

— 

Peignage Dumortier peut aller se brosser. A en croire Michel-François Delannoy, maire (PS) de Tourcoing, c'est le message que six banques ont envoyé la semaine dernière à la dernière entreprise de peignage textile de la région. Jeudi dernier, Peignage Dumortier a dû déposer le bilan faute d'un soutien bancaire, provoquant la colère de l'élu tourquennois. « Le remboursement du prêt était assuré, mais elles n'avaient pas la certitude que cette opération serait profitable à court terme », a-t-il dénoncé, sans toutefois nommer les banques frileuses. Même indignation de la part de Pierre de Saintignon, vice-président (PS) de la Région en charge de l'action économique qui refuse aussi de donner des noms. « Nous espérons encore sauver ce qui peut l'être », témoigne-t-il. Et le sauvetage ne pourra se faire sans l'appui des banques, alors... Même silence gêné du côté du médiateur du crédit de la banque de France, chargé pourtant l'an dernier par l'Etat de vérifier l'utilisation des fonds publics pour relancer l'économie. W

G. D.