Le président du Conseil général du Nord ne pourra pas placer son fils à la tête des services juridiques du département

POLITIQUE Il ne fait décidément pas bon être «fils de»....

O. A.
— 
Bernard Derosier défend son fils.
Bernard Derosier défend son fils. — E. DELPIERRE / 20 MINUTES

Il ne fait décidément pas bon être « fils de ». Le tribunal administratif de Lille a suivi hier les recommandations du rapporteur public, en annulant le renouvellement du contrat de Philippe Derosier au conseil général du Nord. Le fils de Bernard Derosier, président (PS) de l'institution départementale, occupait jusqu'ici la fonction de directeur des services juridiques, en contrat à durée déterminée.

Mais en 2008, le préfet du Nord, Daniel Canépa, a attaqué sa reconduction au motif que Philippe Derosier n'a jamais passé le concours d'administrateur de la fonction publique territoriale. Or le recrutement d'agents non-titulaires est très encadré par le code général des collectivités territoriales. Bernard Derosier s'était justifié en précisant qu'aucun candidat ne possédait une expérience similaire dans une institution départementale. Titulaire d'un DEA de droit public, Philippe Derosier travaille depuis 1999 pour le conseil général du Nord, où il avait débuté en tant que simple conseiller juridique.