Béton maudit pour Saint-André

— 

La commune de Saint-André est tombée sur un drôle de client. Vendredi, le maire (MoDem) Olivier Henno, dévoilait les malversations d'un promoteur, Omnium Finance. Cette entreprise toulousaine n'avait pas respecté le permis de construire l'obligeant à réserver certains logements à l'habitation sociale dans son programme immobilier. La mairie est toujours décidée à attaquer Omnium Finance en justice. Une routine pour le promoteur. En décembre 2008, une information judiciaire pour « escroquerie » et « faux en écriture et usage de faux » était lancée à son encontre par le tribunal de Toulouse. Deux juges d'instruction sont en charge du dossier. Selon une source proche de l'enquête, la société rédigeait des baux antidatés ou fictifs pour que les propriétaires bénéficient d'avantages fiscaux. Des centaines de cas seraient avérés dans toute la France. Des pièces du dossier se seraient égarées entre deux tribunaux et une des plaignantes aurait été menacée de mort. W

G. D.