Le nord aussi a son affaire de famille

Olivier Aballain

— 

Bernard Derosier défend son fils.
Bernard Derosier défend son fils. — E. DELPIERRE / 20 MINUTES

Mauvais timing pour Bernard Derosier. En pleine polémique sur la promotion du fils de Sarkozy, voilà le président (PS) du conseil général du Nord empêtré dans une controverse du même tonneau. Le tribunal administratif de Lille examinait en effet mardi le recours en annulation du recrutement de son fils Philippe à la direction du service juridique départemental. Constatant que celui-ci n'était pas passé par la voie du concours, l'ancien préfet du Nord, Daniel Canepa, avait attaqué cette nomination. Et le rapporteur public, souvent suivi par le tribunal, lui a donné raison mardi. La décision est attendue dans quelques semaines.

Philippe Derosier, qui travaille au département depuis 1999, avait déjà vu le tribunal administratif annuler son passage en CDI en novembre 2007. Dans un communiqué, le président du conseil général rappelait hier que son fils est titulaire d'un DEA de droit public, et « qu'aucun des autres candidats ne [faisait] valoir une expérience départementale », ce qui n'a pas convaincu le rapporteur public. L'affaire amuse en tout cas Jean-René Lecerf, patron (UMP) de l'opposition départementale. « Je n'ai rien à reprocher au travail de Philippe Derosier, vraiment. Mais que son père, président du Conseil supérieur de la fonction publique territoriale (CSFPT), déroge au concours, c'est savoureux. » W