Condamnations en béton sur l'A 25

— 

Devant le tribunal, ce ne sont plus que deux petites voix. Hier, le tribunal d'Hazebrouck a condamné à un an de prison ferme et deux ans avec sursis les deux jeunes hommes qui avaient terrorisé les automobilistes cet été sur l'A 25. Le 5 août, un bloc de béton de 19 kg avait ainsi traversé le pare-brise d'un poids lourd, tuant un petit chien installé dans les bras de sa maîtresse, blessée au bras. La peine est supérieure aux réquisitions du procureur, et bien loin des plaidoiries des avocats des prévenus. « Qu'est-ce qui cloche chez vous ? », s'est indigné le président Courtalon. Vous avez un travail, un appartement, une voiture, ce dont beaucoup de jeunes rêvent. » « C'était juste pour s'amuser », a fini par lâcher Jonathan. Mais « ça ne nous a pas fait rire », a tenté maladroitement son comparse. Des réponses qui n'ont pas satisfait le président : « Vous n'avez pas le profil, c'est ça qui est effrayant. L'insécurité, elle peut venir de gens comme vous, comme tout le monde. » W

G. T.