Paul-Ramadier se mobilise

Olivier Aballain

— 

La famille  et les associations organisent une marche blanche ce matinà 10 h.
La famille et les associations organisent une marche blanche ce matinà 10 h. — E. DELPIERRE / 20 MINUTES

Le calme est revenu hier dans le Vieux-Lille, après une nuit tranquille. Pour la première fois depuis jeudi et le malaise mortel d'Hakim (19 ans), un habitant du quartier emmené par la police, aucun débordement n'est à déplorer dans la cité HLM. Il faut dire que la famille d'Hakim s'est beaucoup investie pour faire cesser les violences, qui avaient conduit des individus à incendier plusieurs véhicules pendant le week-end. Deux d'entre eux étaient d'ailleurs jugés hier dans le cadre d'une comparution immédiate.

Mais plus que la dissuasion judiciaire, c'est sans doute le travail de terrain des acteurs du quartier qui a permis le retour au calme. Ainsi à l'association Esperanza, implantée depuis neuf ans au rez-de-chaussée de l'un des immeubles de la rue Paul-Ramadier : « On est ouvert non-stop ces jours-ci. Les gens ont besoin de parler de ce qui s'est passé », témoigne Ali Meurillon, le président de l'association. Un regret, pour la plupart : que ce quartier, à l'écart du Vieux-Lille historique et commerçant, ne fasse jamais la une pour des raisons moins dramatiques. « C'est vrai que l'on ne communique pas assez, notamment sur le travail associatif énorme qui est effectué », concède Marc Bodiot, le président du conseil de quartier. Pour ça, il n'est jamais trop tard. W