Une tragique arrestation embrase une partie du Vieux-Lille

Olivier Aballain

— 

Ce n'est pas le Vieux-Lille des touristes. A quelques centaines mètres des boutiques de luxe, les immeubles de l'ensemble Winston-Churchill vivent depuis jeudi dans la colère et l'incompréhension. En révolte contre l'hospitalisation puis la mort de Hakim, 31 ans, après son arrestation. Demain matin, une marche blanche s'élancera à 10 h depuis la rue Paul-Ramadier, où habite sa famille. « Pour demander la vérité », selon ses organisateurs. La famille, elle, a porté plainte auprès du procureur de Lille.

La police avait été appelée jeudi matin par le réceptionniste de l'hôtel Mister Bed de la rue de Béthune, inquiété par le boucan provenant de l'une des chambres. « Une dispute de couple », dira Hélène, sa petite-amie, avec qui il avait loué la chambre pour quelques jours. Hakim, qui réside habituellement rue Paul-Ramadier était sous l'emprise de l'alcool. Selon son amie, l'intervention se déroule « normalement », même s'il est menotté. Mais il fait un malaise cardiaque dans le fourgon, et décède samedi à l'hôpital Saint-Vincent. Selon la police, l'individu « très agité » ne s'était pas laissé faire, « s'infligeant lui-même des blessures et tentant de porter des coups aux fonctionnaires ». La famille conteste, d'autant que l'intéressé paraissait plutôt fluet, même s'il était connu des services de police. « Il est entré dans le fourgon ivre. Et quand il est arrivé à l'hôpital, il était inconscient et couvert de bleus », résume Habib, l'un de ses frères. Depuis, le quartier se montre « très en colère », selon Ali Meurillon, de l'assoce Esperanza. Des voitures ont été incendiées, des jeunes placés en garde à vue. La famille appelle à cesser les violences. Mais pour Walid Hanna, l'adjoint (PS) en charge des quartiers, « on voit bien que ce secteur se sent à l'écart ». L'élu assure avoir voulu y remédier en y installant plus d'équipements. « C'est plutôt un quartier calme d'habitude. On a de bons rapports avec le commissariat de proximité », témoigne Ali Meurillon. On devrait connaître aujourd'hui les résultats de l'autopsie. W