Les agriculteurs restent fermes

Gilles Durand

— 

La Ferme qui ne mérite pas son nom ? Un nouvel épisode de la série « le monde agricole contre la grande distribution » est en train de se jouer à Wambrechies. A l'origine, un projet d'implantation de la Ferme du Sart, supermarché qui revendique la moitié de ses ventes avec des produits régionaux. Or, certains agriculteurs locaux voient d'un mauvais oeil l'arrivée de ce concurrent. Eux-mêmes ont déjà développé la vente directe de leur production.

« On a été contactés par la Ferme du Sart pour devenir fournisseurs, mais on ne leur fait guère confiance. Nous voulons garder notre identité », souligne Emmanuelle Lambin, présidente du Centre d'initiative pour valoriser l'agriculture et le monde rural (CIVAM). Pour le maire de Wambrechies, rien n'est décidé. « J'ai proposé aux producteurs de créer un point de vente collectif », précise Daniel Janssens (DVD). A priori, les six producteurs concernés seraient d'accord. Ils ont d'ailleurs pris contact avec la coopérative « Au panier vert » de Frelinghien qui développe la vente directe depuis 25 ans. Une réunion est prévue mercredi en mairie de Wambrechies pour faire avancer le dossier. « Nous sommes complémentaires, plaide Matthieu Leclercq, directeur de La Ferme du Sart de Villeneuve-d'Ascq. Depuis trois ans, aucune ferme en vente directe n'a fermé. » W