Reprise du travail chez ADF

— 

Douze jours de grève pour parvenir à un accord. Les salariés d'ADF, filiale de transport d'Arc International à Neuville-en-Ferrain, ont repris le travail hier, en début d'après-midi, après avoir obtenu gain de cause. Ils protestaient contre le transfert de leur activité vers Arques, à 75 km, et réclamaient, en cas de départ volontaire, une indemnité de licenciement plus importante. C'est sur un compromis que les négociations se sont achevées vers 22 h, lundi soir à la direction départementale du travail.

« Ce n'est pas fini, il reste encore à négocier le volet accompagnement social », souligne Christian Roeting, délégué CFDT. « Des aides au déménagement sont prévues », précise Philippe Vijaudon, directeur des ressources humaines d'ADF. La première rencontre doit se tenir aujourd'hui à Paris. Quand le protocole d'accord sera ficelé, il restera aux soixante-cinq salariés des entrepôts et aux six chauffeurs à décider de partir ou non à Arques, vraisemblablement entre la mi-octobre et la mi-novembre. La fin d'activité à Neuville-en-Ferrain est programmée pour le 28 février. W

G. D.