Le corps de Charles identifié

Gabriel Thierry

— 

Les bords de la Deûle, près de la Citadelle.
Les bords de la Deûle, près de la Citadelle. — E. DELPIERRE / 20 MINUTES

C'était bien le corps de Charles Quemin. Dimanche matin, les secours avaient repêché un cadavre dans le canal de la Deûle, à Lille. L'autopsie pratiquée hier matin a permis d'identifier formellement le jeune homme de 19 ans étudiant à l'Ieseg, une école de commerce de la « Catho ». « La thèse du suicide est la plus probable », précisait hier le parquet de Lille, qui ne possède pas d'éléments pouvant aboutir à une piste criminelle. Mais il faudra encore attendre quelques jours avant de connaître avec certitude les causes du décès.

Premier accusé, l'alcool. Charles avait disparu dans la nuit de mardi à mercredi, vers 3 h 30, après une soirée arrosée entre amis, le jour même de sa rentrée universitaire. L'étudiant, originaire de Rouen, était parti en courant, affirmant avoir besoin d'être seul. « Il avait pété un plomb », avait confié sa mère, venue de Normandie pour les recherches, à Nord-Eclair. Charles était-il ivre ? Cette hypothèse devra être confirmée - ou infirmée - par les analyses toxicologiques. « L'alcool met en danger, rappelle cependant Jacques Richir, adjoint à la Qualité de vie (MoDem) et médecin. Il y a les accidents, et les effets secondaires : une excitation ou bien, à l'inverse, une exacerbation des états dépressifs. »

La découverte du corps de Charles dans la Deûle rappelle deux drames datant du mois de février. Un étudiant à l'IEP de Lille âgé de 21 ans et un Berckois de 22 ans s'étaient noyés à vingt-quatre heures d'intervalle dans le canal, le premier à la suite d'une altercation, le second en tentant une traversée. « La question des berges de la Deûle va se poser », juge Marielle Rengot, adjointe à la Santé (PS). « Je ne vois pas trop ce que l'on pourrait empêcher, tempère Jacques Richir. Le long de la Deûle, dans toutes les parties du canal, il y a des rambardes, des balustrades. On ne va pas construire des murs supplémentaires. » W