Boire ou enfanter, il faut choisir

— 

Les médecins préconisent l'abstinence totale d'alcool pendant la grossesse.
Les médecins préconisent l'abstinence totale d'alcool pendant la grossesse. — CLOSON / ISOPIX / SIPA

Boire de l'alcool pendant la grossesse peut provoquer de graves troubles chez le foetus. C'est pourquoi l'Union régionale des caisses d'assurance maladie se mobilise cette semaine pour sensibiliser le grand public. Plusieurs rendez-vous sont donnés à Lille, Roubaix, Tourcoing et Wasquehal*. Dans le Nord-Pas-de-Calais - deuxième région la plus touchée de France après la Bretagne -, on estime à 650 le nombre de bébés plus ou moins gravement atteints chaque année. Parmi eux, 150 sont victimes du syndrome d'alcoolisation foetale, détecté dès la naissance par des symptômes visibles comme l'anomalie du crâne et des traits faciaux. Ils présentent aussi un retard mental et un développement plus lent. Les 500 autres enfants sont diagnostiqués comme « touchés par les effets de l'alcool », handicap moins visible à la naissance, mais qui apparaît par la suite avec un retard de croissance ou des troubles de l'apprentissage. W

G. D.

* Le programme complet est disponible sur www.npdc.assurance-maladie.fr.