Wattignies ne s'habitue pas à la légionelle

— 

Le Blanc Riez ne rit plus. Le quartier de Wattignies et ses 1 600 logements vivent depuis quatre ans sous la menace de la légionelle. En cause, un réseau de distribution d'eau chaude vétuste. En août, un premier cas de légionellose a été décelé chez un locataire durant ses vacances. Selon les analyses effectuées dans l'immeuble, il semble que le cas soit plutôt dû à un entartrage important du pommeau de douche. « Les résultats montrent un taux de légionelle normal, sauf chez un particulier dont la robinetterie est en mauvais état », affirme Gérard Delobel, ingénieur sanitaire à la DDASS.

Mais le comité du Blanc Riez n'en démord pas. « On réclame en vain depuis des années que le bailleur Logicil-CMH effectue des travaux sur son réseau », se plaint Pascal Bureau, membre du comité. Injoignable, le bailleur n'a pu s'expliquer sur cette situation. Autre problème, la grippe pourrait masquer la légionellose. Les symptômes sont les mêmes. W

G. D.