L'histoire n'était pas en bois

— 

On a bien pilonné des terrains d'aviation factices durant la Seconde Guerre mondiale avec des bombes en bois. C'est Pierre-Antoine Courouble, instituteur, qui l'affirme dans un livre. « Je voulais rétablir une vérité historique, explique-t-il. Dans les heures les plus sombres, des pilotes ont eu recours à l'humour comme exutoire. » Une guerre des nerfs entre des Nazis qui simulaient la présence de bases et des Alliés pas dupes. A Prédefin (Pas-de-Calais), René Mercier, 88 ans, se souvient : « On construisait une fausse caserne pour les Allemands. Un jour, des petits coucous ont photographié le site. Trois jours après, il y a eu un bombardement, avec des bombes en bois, par moquerie... » W