L'Eurométropole sur les rails

Olivier Aballain

— 

Les tarifs des liaisons entre Lille et la Belgique devraientévoluer l'année prochaine.
Les tarifs des liaisons entre Lille et la Belgique devraientévoluer l'année prochaine. — E. DELPIERRE / 20 MINUTES

La Belgique et la France à petit prix. Un rêve pour les 800 voyageurs qui empruntent chaque jour une liaison Lille-Courtrai ou Lille-Tournai. L'Eurométropole espère y remédier d'ici au 1er janvier 2010 grâce à la « déclaration d'engagement » signée hier avec la SNCF et son équivalent belge, la SNCB.

Aujourd'hui, il en coûte 9 euros par trajet pour relier Lille à l'une des deux gares belges. « C'est trop, d'autant que 50 % du prix provient uniquement du passage de la frontière », précise Martine Aubry, présidente de LMCU (communauté urbaine de Lille). Explication : 4,50 euros sont prélevés par la Belgique pour laisser la SNCF utiliser ses rails, même chose en France pour les trains belges. « C'est un système du passé », explique Marc Descheemaeker, administrateur-délégué de la SNCB. Selon une estimation du PDG de la SNCF, Guillaume Pepy, l'adaptation du système tarifaire coûterait un million d'euros. « Mais la baisse de tarif amènera de nouveaux passagers qui réduiront la facture », estime encore Aubry. D'autant qu'une amélioration du service est aussi au programme : accélérer les liaisons (en supprimant des arrêts), augmenter la fréquence... Les négociations avec l'Etat belge et le Nord-Pas-de-Calais sont lancées. « Il était temps que les politiques s'adaptent aux habitudes des citoyens », résume Stefan De Clerk, président de l'Eurométropole. W